10,280 vues

Protection de l’Enfance / La Ministre Nassénéba Touré lance l’opération « zéro enfant en situation de rue »

200 enfants retirés de la rue par la Ministre Nassénéba Touré

C’est aux environs de 3h30 mn que l’opération « zéro enfants en situation de rue » a été lancée, au centre au centre d’accueil zone 4c de Marcory par Madame la Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant Madame Nassénéba Touré.
Une action pilotée par le Programme pour la Protection des Enfants Adolescents Vulnérables(PPEAV)du Ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant avec l’appui de la Sous-direction de la Lutte contre le Trafic d’Enfants et de la Délinquance Juvénile de la police criminelle. C’est une opération d’envergure qui a pour objectif principal de retirer les enfants en situation de rue en vue de leur réinsertion sociale.

Pour cette nuit quatre (04) sites ont été visités à savoir Cocody Angré « terminus 81-82 », le « carrefour Bluetooth », le « carrefour Arafat » et « Mille Maquis » dans la commune de Marcory. Cette opération a permis de retirer environ deux cents (200) enfants qui dormaient à la belle étoile, dans les maisons inachevées, le bord des maquis et bars, exposés et livrés à eux-même.

Présente sur le terrain avec les équipes, pour la Ministre Nassénéba Touré « 99% de ces enfants attendaient ce moment, ils voulaient juste une main tendue » avant de poursuivre en affirmant que « ces enfants sont vulnérables, la rue n’est pas leur place pour vivre, la sécurité de ces enfants se trouve dans leurs familles». Elle a aussi rappelé que «Notre sécurité à tous est liée à la sécurité de ces enfants qui doivent nécessairement être réinsérer dans le tissu social».

Après l’opération ces enfants en situation de rue, ont été accueillis dans un centre. La Ministre a rassuré que toutes les dispositions sont mises en œuvre pour  la prise en charge des enfants en prenant le soin d’expliquer le processus de prise en charge . « Nous avons une équipe composée de deux(2) éducateurs spécialisés, deux(2) psychologues, et de quatre (04) médecins (2 psychiatres, 01 généraliste, et 01 pédiatre), après le petit déjeuner, ils seront aussitôt examinés par les médecins pour être écoutés par les travailleurs sociaux» a t-elle expliqué.
Cette méthode permettra d’identifier l’élément déclencheur responsable de leur situation actuelle comme l’impossibilité de cohabiter avec un parent alcoolique, les violences permanentes ou la séparation des parents. Pour la Ministre il faut à tout prix installer  un dialogue entre ces enfants et leurs familles. Chose que les services compétents de son département s’attèlent à faire à travers le programme « Strong families  » . Ce programme a pour objectif de permettre à ces enfants de regagner leurs familles et mériter l’amour qu’il faut.

la Ministre a réitéré, l’engagement du Gouvernement sous le leadership du Président de la République SEM Alassane OUATTARA de toujours accorder une place primordiale à la protection des enfants. c’est pourquoi elle annonce  le début d’une opération de longue haleine qui va contribuer à accompagner ces enfants vers un avenir meilleur.
« Parmi ces enfants, certains seront scolarisés, formés à des métiers d’apprentissage,d’autres rejoindront leur famille, et pour certains ils seront débarrassés de l’utilisation des produits nuisibles ». a t-elle confié.

Elle a remercié tous les acteurs qui contribuent à la mise en œuvre de cette opération. Elle a conclu en appelant à la responsabilité de tous pour venir à bout de ce fléau des enfants en situation de rue. « c’est notre combat, c’est notre combat à tous pour que les ivoiriens soient en sécurité » a t-elle insisté avant d’appeler à dénoncer par appel gratuit au 116 et 1308 tous les enfants en situation de rue.

Pour rappel, selon le PPEAV, il ressort que de  11 124 enfants en situation de rue ont été identifiés dans la période de 2020-2021 dans le District d’Abidjan et dans les 10 régions de Côte-d’Ivoire.