24,608 vues

La salle de conférence de l’Observatoire National de l’Équité et du Genre (ONEG) sis Abidjan 2 Plateaux Vallon, a abrité le vendredi 27 octobre 2023 la troisième réunion des acteurs du genre et changement climatique en présence des membres de l’Observatoire de la Promotion de l’Egalité et de l’Equité Genre ( OPEG) du Tchad.

Représentant Mme KABA Fanta Secrétaire exécutif de l’ONEG ,
M. Augustin Lavry responsable administratif et financier a procédé à l’ouverture de l’atelier avec des mots de félicitations à l’endroit de tous les acteurs pour leur engagement à la promotion du genre et changement climatique.

Madame Aurélie Ceinos conseillère genre et égalité des chances à l’institut International du Développement Durable ( IISD), par visioconférence, a réitéré l’engagement du partenaire à toujours accompagner les actions de la plateforme afin qu’elle perdure.

Madame Anna Koffi, responsable cellule genre et inclusion sociale au PNGCC a exprimé sa satisfaction pour ce bilan à mi-parcours .
 » Merci de vous engager pour l’instauration du Nexus genre et climat dans nos politiques et stratégies nationales ».a t’elle déclaré

Ce fut l’occasion pour M. Pacôme GIRAUD, expert genre pour le compte de IISD, de faire le point du projet d’arrêté inter- ministériel , de présenter les acquis de la côte d’ivoire et de faire des recommandations à savoir: développer une stratégie de mobilisation de ressources afin de financer les activités de la plateforme de façon durable, faire des séances de renforcement de capacité, instaurer une plateforme éco-genre de différents acteurs dans plusieurs domaines d’activités pour une communication de masse.

A sa suite, M. NATEGUINGAR Franco J. porte parole de la délégation Tchadienne, s’est réjouit des bonnes pratiques et expériences Ivoiriennes .
« Nous nous engageons à continuer dans cette démarche, à la mise en application des bonnes pratiques et des recommandations pour l’atteinte d’ une synergie d’action ». A t-il affirmé

Notons que cette rencontre a vu la participation de 30 points focaux dont les experts genres, certains issus des ministères techniques, du secteur privé et de la société civile.