7,500 vues

NATIONS UNIES / CONDITION DES FEMMES : NASSENEBA TOURE OBTIENT 02 POSTES POUR LA COTE D’IVOIRE

Belle moisson pour la cote d’ivoire à la 66è session de la Commission des Conditions de la Femme de New York. Hier Mercredi 13 Avril 2022, a l’Assemblée Générale des Nations Unies, la Côte d’Ivoire a été élue à deux ( 02) postes importants du système des Nations Unies.

Désormais la cote d’ivoire va siéger au conseil d’administration d’ONU-FEMMES, pour un mandat de 04 ans. On retrouvera également la Côte d’Ivoire, à la Commission des Conditions de la Femme pour une période de 03 ans.

Un poste qui confère à la nation ivoirienne une place prépondérante dans le cercle restreint des pays membres de l’ONU qui dirigent et coordonnent les travaux de cette commission.

Il est important de noter que c’est la toute première fois que la Côte d’Ivoire accède à ce niveau de prise de décision au niveau du Système des Nations Unies.

Ces élections sont certainement le fruit de la grande offensive, le lobbying mené par la ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, auprès des institutions internationales, lors de son séjour aux Usa.
En effet dans le cadre de la 66è session de la Commission de la  Condition des femmes,tenue du 14 au 25 Mars dernier, la Ministre et toute son équipe ont multiplié les actions auprès des instances des Nations Unies. C’est également la confirmation du rayonnement de la Côte d’Ivoire à l’international sous le leadership éclairé du Président de la république Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, qui a su donner à la cote d’ivoire, une place de choix sur l’échiquier politique mondial. C’est le signe que la cote d’ivoire reprend entièrement sa place dans le concert des nations.

A l’annonce de cette nouvelle par le représentant permanant de la cote d’ivoire aux Nations Unies, Adom Kacou Houadja Léon, la Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Madame Nassénéba TOURE, a exprimé sa reconnaissance au Président de la République, Alassane Ouattara, qui,  « par son engagement constant, a permis à ses équipes et à elle, de faire du lobbying fructueux auprès des institutions internationales, et de montrer son combat en faveur de l’amélioration de la condition des femmes et de la défense de leurs droits fondamentaux ».
La ministre Nassénéba Touré se réjouie de la présence de la Côte d’Ivoire à ces postes de prise de décision en faveur des femmes du monde. Elle ne compte pas s’arrêter à ces 02 victoires. Elle promet la poursuite du lobbying pour l’élection prochaine des représentants de la Côte d’Ivoire. Il s’agit de Madame Yoli-bi Marguerite Koné, qui postule au Comité de suivi de la mise en œuvre de la CDEF (Convention pour l’Elimination de toutes les formes de discrimination à l’égard de la femme).

Un autre poste au comité de suivi de la mise en œuvre des droits des enfants est sollicité par la cote d’ivoire pour Lath Mel Didier.
Pour rappel, ces comités sont des organes conventionnels des nations unies, pour faire le suivi des instruments des droits de l’homme.

Au cours de son séjour à New York, la ministre Nassénéba Touré a eu plusieurs rencontres de haut niveau et des séances de travail avec des responsables d’institutions notamment la directrice exécutive de l’ONU-FEMMES et la patronne de l’UNICEF.