PRINCIPALES REALISATIONS AU REGARD DU PND

  • Qualité des institutions et de la bonne gouvernance;
  • Disponibilité et capacités des femmes et des hommes à construire une Côte d’Ivoire émergente et prospère ;
  • Changements dans les modes de production et de consommation pour construire l’émergence ;
  • Développement des infrastructures stratégiques comme levier de l’émergence et en cohérence avec les principes de durabilité ;
  • Insertion avantageuses dans le réseau d’échanges régionaux et mondiaux;
  • Dans le cadre du renforcement de l’état de droit, plusieurs actions ont contribué à l’instauration d’un climat de confiance et de paix au sein des populations.
  • Cela à travers la contribution au renforcement des mécanismes de prévention, de gestion et de résolution des conflits et crises permettant aux communautés d’avoir recours à des mécanismes opérationnels de règlement pacifique des conflits.
  • Les actions suivantes ont été réalisées :
    • Elaboration en 2017 du Plan d’Action National actualisé de mise en œuvre de la Résolution 1325 du conseil de sécurité des Nations Unies sur les femmes, la paix et la sécurité ; (en cours) genre
    • Réhabilitation (en cours depuis 2016) du Centre Educatif de Zone 4C destiné à la prise en charge des enfants en conflit avec leur famille
    • Appui en matériel de réinsertion socio-professionnelle des ex-délinquants et en vivres et non vivres à 13 ONG intervenant dans la prise en charge des enfants et adolescents vulnérables ;
    • Mise en place d'un cadre d’échanges permanent avec les responsables de quartiers et sous-quartiers, les leaders communautaires et religieux ;
    • 423 enfants en situation de rue identifiés;
    • Prise en charge psychosociale de 40 enfants en conflit avec la loi (dits microbes) et réinsertion de 98 enfants en conflit avec la loi;
    • 765 enfants resocialisés en collaboration avec la Cellule de Coordination, du Suivi et de la Réinsertion (CCSR) ;
    • 726 parents de la Commune d'Abobo sensibilisés à la recherche de solutions durables et à la prise en charge des enfants en conflit avec la loi.
  • Pour contribuer à l’amélioration de la gouvernance et permettre aux populations de vivre dans un environnement où les disparités régionales sont réduites les interventions du MFFE ont porté sur :
    • La promotion de la prise en compte des questions de genre dans les politiques publiques ; et
    • L’amélioration de la performance du système statistique des actions en matière en matière de promotion de la Femme, de la Famille et de protection de l’Enfant.
  • Les actions suivantes ont été réalisées :
    • Promotion de la prise en compte des questions de genre dans les politiques publiques :
      • Existence depuis 2016 d'un projet d'arrêté portant mise en place du Comité interministériel de pilotage du processus de Budgétisation Sensible au Genre comprenant trois (3) ministères (Ministères en charge du Budget, du Plan et de l'économie et finances);
      • Elaboration en 2018 d’un Projet d'arrêté portant désignation des membres du comité interministériel de pilotage du processus de Budgétisation sensible au Genre (en attente de signature);
      • Trois (3) Audits Genre, réalisé en 2016, sur le degré de prise en compte du genre dans 03 ministères techniques ~ perspective de l'institutionnalisation de la Budgétisation sensible au Genre ;
      • Mise en place en 2017 d’un Cadre de Concertation Conjoint sur le Genre pour une réponse nationale coordonnée et efficace aux priorités nationales définies par le Gouvernement en matière de genre;
      • Élaboration et adoption par le gouvernement en 2016 d’un projet de loi sur la représentation des femmes dans les assemblées élues et aux postes décisionnels;
      • Elaboration des rapports nationaux de suivi 2016 – 2017 des engagements internationaux et régionaux pris par la Côte d’Ivoire en matière de Genre et Equité (CEDEF, protocole de Maputo, Déclaration des chefs d'état de l’UA).
    • Amélioration de la performance du système statistique des actions en matière en matière de promotion de la Femme, de la Famille et de protection de l’Enfant:
      • Existence d’un système Intégré de Gestion des Données sur la Protection de l'Enfant et de la Femme (SIGDPEF) depuis 2017 ;
      • Enquête VACS/EEVE en 2018 (Enquêtes sur les Violences faites aux Enfants en Côte d'Ivoire) : 75 enquêteurs formés, mise en place du comité de pilotage et du comité de suivi de l'enquête, Révision questionnaire de l'étude ;
      • Etat des lieux de la situation des enfants en mobilité en 2017, en prélude à l’élaboration de la stratégie de prise en charge des enfants et adolescents.