PERSPECTIVES ORGANISATIONNELLES ET OPERATIONNELLES 2019-2020

  • L’atteinte des objectifs du PND 2016 – 2020 et des objectifs sectoriels nécessite la mise en œuvre d’un certain nombre d’actions clés en matière de promotion de la Femme, de la Famille et de protection de l’Enfant.
  • Ces actions clés couvrent le champ du développement organisationnel propre au MFFE et celui des actions opérationnelles visant à améliorer la situation des populations cibles du MFFE.

  • Avoir une vision à moyen et long terme de la mission du Ministère par l’élaboration d’un plan stratégique (2020 – 2025) aligné sur la vision stratégique du Gouvernement en matière de promotion de la Femme, de la Famille et de protection de l’Enfant.
  • Opérationnaliser le nouvel organigramme adopté par le Gouvernement et assurer son appropriation par le personnel.
  • Veiller à un positionnement visible de la coordination des projets / programmes dans le nouvel organigramme.
  • Avoir un leadership fort sur les domaines de la Famille, de la Femme et de l’Enfant en mettant en place des mécanismes de coordination entre:
    • Le niveau central et le niveau déconcentré;
    • Le MFFE et les autres Ministères et PTF (bailleurs, ONG….).
  • Rendre visible les actions du Ministère par la production régulière d’annuaires statistiques sur la promotion de la femme, de la famille et la protection de l’enfant.
  • Développer et mettre en œuvre des procédures de qualité pour améliorer l’efficacité des interventions du Ministère et de ses partenaires.
  • Développer une stratégie de renforcement des capacités des acteurs internes et externes (Leadership, Management, Elaboration des projets et programmes, Suivi - Evaluation, Procédures et thématiques relevant de la compétence du Ministère).
  • Renforcer les mécanismes de Suivi - Evaluation des programmes et politiques sectorielles.
  • Renforcer les moyens logistiques et améliorer de l’environnement du travail pour favoriser la rétention des capacités.

  • Les perspectives opérationnelles du MFFE s’apprécie à travers ces principaux domaines d’intervention :
    • Coordination des interventions;
    • Promotion de la famille;
    • Promotion de la femme et du genre;
    • Protection de l’enfant;
  • Ces perspectives sont déterminés sur la base de l’état de réalisation des actions du PND et également la situation des Politiques sectorielles.
  • Promotion de la famille :
    • Faire adopter la politique Nationale de la Famille et assurer une large diffusion de son contenu ;
    • Faire fonctionner la Commission Nationale de la Famille (CNF) et assurer une large communication autour des résultats de ces travaux ;
    • Vulgariser les instruments juridiques de protection de la famille notamment la connaissance par les familles de leurs droits et devoirs.
    • Procéder au développement de programmes intégrés d’éducation parentale : protection de la Famille, éducation et formation des enfants, dialogue constructif, lutte contre les mariages forcés / précoces, les grossesses non désirées ;
    • Poursuivre et intensifier la promotion du dialogue au sein de la Famille, du dialogue entre la Famille et l’entourage pour une cohabitation apaisée ;
    • Développer des actions de promotion de l’amélioration du revenu familial : accès au crédit, création d’entreprises familiales, distribution des produits du vivrier, esprit coopératif.
  • Promotion de la femme et du Genre :
    • Actualiser la Politique Nationale Genre afin de tenir compte de l'évolution du contexte national, des objectifs et des priorités nationales de développement et assurer une large communication;
    • Accélérer les réformes juridiques sensibles au Genre :
      • Faire adopter par l’assemblée nationale la loi déterminant les règles relatives à la participation et à la représentation des hommes et des femmes aux postes nominatifs et aux élections législatives et locales;
      • Faire le suivi de l’opérationnalisation de la de loi sur la représentation des femmes dans les assemblées élues et aux postes décisionnels et en faire une large diffusion des résultats;
    • Faire le plaidoyer et mettre en œuvre les actions visant à réformer le cadrage macro économique et assurer un environnement politique, social, infrastructurel, favorable au Genre :
      • Intégration du Genre dans le processus Planification, Programmation, Budgétisation, Suivi-Evaluation (PPBSE);
      • Contribution à la disponibilité des données sexo-spécifiques;
      • Estimation plus exhaustive des activités socio-économiques des femmes, mise en place et fonctionnement du Comité interministériel sur le processus de Budgétisation Sensible au Genre, …
    • Développer des indicateurs sexospécifiques pertinents et un répertoire national d'indicateurs en matière de Genre permettant de suivre l’impact des programmes de développement socio-économique et des mesures de réduction de la pauvreté ;
    • Adopter et rendre fonctionnel le Conseil National de la Femme (CNF) : Adoption des textes, mise en place et fonctionnement ;
    • Organiser régulièrement les réunions du Cadre de Concertation Conjoint sur le Genre pour une réponse nationale coordonnée et efficace aux priorités nationales définies en matière de Genre et assurer une large diffusion des résultats et résolutions.
    • Renforcer le positionnement du genre au sein des ministères à travers la création d’une direction centrale dédiée au genre ou d’une Sous direction au sein de la direction de la planification (influencer les prises de décision)
    • Actualiser les plans d’actions sur les engagements internationaux, les intégrer dans la planification opérationnelle du MFFEF et assurer la coordination, le suivi et l’évaluation de leur mise en œuvre : Résolution 1325 du Conseil de Sécurité de l’ONU, Programme de Beijing, Engagements de l’UA, …
    • Finaliser l’élaboration du document de Stratégie Nationale d’Autonomisation de la femme en Côte d’Ivoire
    • Mettre en place effectivement le programme d’autonomisation des femmes de Côte d’Ivoire et en assurer son exécution et le suivi-évaluation de ses interventions:
      • Actions visant à faciliter l’accès des femmes aux crédits pour leur indépendance financière ;
      • Stratégies pour créer les conditions favorables à la valorisation du potentiel des femmes et favoriser leur insertion professionnel;
      • Accompagnement vers la formalisation des entreprises des femmes et promouvoir l'entreprenariat féminin;
      • Accès aux ressources productives : terre / foncier, droits de propriété;
    • Poursuivre et achever la réforme des IFEF et assurer la coordination, le suivi et l’évaluation de leurs activités :
      • Renforcement des capacités techniques, matérielles, communicationnelles, financières ;
      • Qualité de l’enseignement ;
      • Reconnaissance des attestations délivrées dans les IFEF
    • Finaliser les textes et opérationnaliser les organes nationaux de lutte contre la violence basée sur le genre : Programme National de lutte contre les VBG, Plateformes de lutte de VBG. Coordonner, suivre et évaluer leurs activités;
    • Poursuivre et intensifier la coordination, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation de la stratégie nationale des VBG au niveau central et au niveau local :
      • Plaidoyer et Communication pour le changement des comportements ;
      • Renforcement des capacités des parties prenantes des VBG ;
      • Protection et prise en charge des « survivant(e)s »;
    • Poursuivre et intensifier le renforcer les capacités (techniques, matérielles, communicationnelles) des institutions politiques et administratives et des parties prenantes des secteurs socio-économiques (Institutions, éducation, formation, santé, emploi, justice, sécurité, …) sur la prise en compte du genre (stratégies, indicateurs, …) dans leurs politiques, stratégies et actions.
  • Protection de l’enfant:
    • Ratifier les conventions relatives aux droits humains et particulièrement aux droits des enfants ;
    • Mettre en œuvre la réforme des Centre de Protection de la Petite Enfance (CPPE) et Centres d’Action Communautaire pour l’Enfance (CACE) : renforcement des capacités techniques, matérielles, communicationnelles, financières ;
    • Rendre adéquat les services et intensifier les interventions de protection de l’enfant et des adolescents vulnérables ;
    • Poursuivre et intensifier la prise en charge des OEV

  • Mettre en place un cadre global de coordination des projets et programmes dans les différents domaines de compétences du MFFE en vue d'une meilleure coordination de leurs actions et la capitalisation des acquis et des bonnes pratiques.
  • Avoir un système intégré d’information qui prend en compte toutes les interventions du Ministère.
  • Mettre en place une stratégie de mobilisation des ressources multidirectionnelle (Etat, Coopération bilatérale, PTF ….) et en assurer le fonctionnement et le suivi.

  • Avoir une stratégie de communication ciblée et orientée vers le développement (mise en place d’un WEB, de reportage sur les programmes et projets, partenariat avec les radios locales pour l’organisation d’émissions inter actives en direction des populations….) pour accroitre la visibilité des interventions du MFFE (Partage d’expériences / pratiques réussies ; publi-reportages ; témoignages de bénéficiaires, collaboration avec les partenaires, société civile etc…).