Journée Internationale de la Femme (JIF 2020)

Journée Internationale de la Femme (JIF 2020)

Dominique Ouattara envoie « ses sœurs » en mission 

 

Les femmes ont fait la fête à Anyama. Elles sont sorties nombreuses pour célébrer la Journée Internationale de la Femme avec la Première Dame Dominique Ouattara. L’épouse du Président de la République avait à ses côtés « sa sœur », Henriette Konan Bédié, l’épouse du président du PDCI-RDA. Pour la circonstance, le stade municipal d’Anyama, lieu de la cérémonie a refusé du monde. Vêtues du pagne de la Jif,  les femmes se sont fait plaisir. Elles ont défilé pour montrer leur savoir-faire dans les différents secteurs d’activités socio-économiques. Elles dont dansé  aussi avec les artistes comme Mawa Traoé, Affou Kéita et Safarel Obiang. Le point d’orgue de la cérémonie a été le discours de la Première Dame. Tout en félicitant les femmes pour les progrès accomplis, Mme Dominique Ouattara les a mises en mission. « Je ne saurais clore mon propos, sans vous réitérer la mission que j’ai confiée à toutes les femmes de Côte d’Ivoire, à travers vos sœurs leaders, qui sont venues me présenter leurs vœux  à la faveur de la nouvelle année. Comme à vos sœurs, je vous demande d’être les garantes de la paix dans notre pays », a-t-elle lancé aux femmes. Les échéances électorales approchent, et les femmes, a recommandé Dominique Ouattara, doivent prôner l’apaisement et le consensus au sein « de notre société et toujours user de diplomatie et de sagesse pour apaiser les cœurs de vos époux et de vos enfants qui seront engagés dans les compétitions politiques ». Elle a souligné que le rôle des femmes  dans la préservation de la pai est d’autant plus important que les femmes et les enfants sont toujours les plus grandes victimes des conflits.

Comme à son habitude, la First-Lady ivoirienne a fait des nombreux dons aux femmes d’Anyama. 

 

La ministre Bakayoko-Ly Ramata :

« Les femmes ont une capacité  à promouvoir la culture de la paix »

« La promotion de la femme, un atout pour une paix durable en Côte d’Ivoire » était le thème national de la JIF2020. Pour la Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, le Professeur Bakayoko-Ly Ramata, ce thème est bien à propos, surtout à l’approche de l’élection présidentielle de 2020.

« Les femmes qui représentent la moitié de la population ivoirienne doivent contribuer au maitien de la paix et à l’édification d’une société citoyenne. Les femmes ont une capacité  à promouvoir la culture de la paix », a-t-elle declaré hier au stade municipal .  L’oratrice souligne d’autre part la necessité pour la femme de jouer pleinement son rôle d’actrices de la paix, et d’occuper toute la place qui lui revient dans la société. « Autrement dit, la femme doit jouir de tous ses droits politiques, économiques et sociales ». Aussi, a-t-elle salué le combat de la Première Dame pour l’autonomisation avec le FAFCI, pour l’insertion des enfanrs de la rue et la lutte contre le travail des enfants.

LIRE LE DISCOURS DE LA MINISTRE

20 novembre 2020 journées mondiales des droits de l'enfant

Journées mondiales des droits de l'enfant

L’élection du Président OUATTARA ouvre de belles perspectives pour la Côte d’Ivoire

Mon bonheur est à son comble. Car la brillante élection de notre candidat, le Président Alassane Ouattara, ouvre de belles perspectives pour la Côte d'lvoire.

CEDEF: Profession de foi de la candidate YOLI-BI

L'égalité des sexes ne signifie pas le changement de chromosomes. L'égalité dont il s'agit ici, c'est l'égalité en droits, l'équité dans les actions pour les femmes et les hommes.

Les Usines des femmes de Côte d’Ivoire voient le jour.

Le Premier ministre Hamed Bakayoko a procédé jeudi 22 octobre 2020, à Abengourou, à l’inauguration des usines des femmes de Côte d’Ivoire, un programme gouvernemental, en abrégé USIFEM-CI.